GUADELOUPE : LE VOLCAN DE LA SOUFRIERE

Une autre rando incontournable, l’ascension du Volcan de la Soufrière.

La Soufrière est surnommée « vié madanm la » en créole guadeloupéen ou « la vieille dame » en français.

Le volcan, en activité, est situé sur le territoire de la commune de SAINT CLAUDE (article : les Chutes du Carbet), dans le Sud de Basse Terre. C’est le seul volcan actif de l’île, actuellement à l’état de repos éruptif.

Plusieurs randonnées sont possibles :

À 950m d’altitude (près du parking), les Bains Jaunes sont des bassins d’eau tiède alimentés par des sources thermales provenant du volcan. Édifiés par les militaires de la coloniale en 1887, ils sont régulièrement entretenus et nettoyés chaque semaine par le personnel du parc national.

À partir des Bains Jaunes, on peut emprunter le chemin de randonnée de la Trace du Pas-du-Roy qui conduit à l’ancien parking, beaucoup plus vaste, de la Savane à Mulets. En grande partie pavé, ce sentier au cœur de la forêt tropicale permet d’apprécier sans danger la richesse de ce patrimoine végétal.

La Savane à Mulets est le plateau situé en contrebas de la soufrière à 1140m d’altitude. C’est à cet endroit que se situe un ancien parking aujourd’hui inutilisé. Bien que le parking ne soit plus accessible depuis le tremblement de terre de 2004 et l’effondrement du piton Tarade, il offre, par temps clair, un point de vue magnifique sur la vallée et les îles environnantes des Saintes, de Marie Galante et de La Dominique. Par temps plus couvert, c’est aussi à cet endroit assez venteux que le coupe-vent peut devenir nécessaire !

Le Chemin des Dames est un des 2 sentiers qui mène au sommet de la soufrière. L’autre passe par le Col de l’Échelle sur la partie ouest du Volcan. La durée de l’ascension est d’environ 1h15 pour 300m de dénivelé par le Chemin des Dames et de 1h35 par le col de l’Échelle.

Le sentier rocailleux est relativement facile d’accès. Seuls les derniers 50m de montée sont plus raides, mais des escaliers en bois facilitent grandement l’ascension.

Tout au long du chemin, vous ne manquerez pas d’admirer les magnifiques points de vue sur la vallée, la mer des caraïbes et le petit cul de sac marin en toute fin de parcours. C’est aussi en arrivant près du sommet que les émanations de soufre vous indiqueront la destination finale.

La randonnée se termine au sommet de la soufrière où une vision panoramique de la Guadeloupe et des ilets environnants s’offrent à vous. Mais avant de monter au sommet de la découverte, point culminant à 1467m d’altitude, on admire tout d’abord l’imposant gouffre de Tarissant duquel s’échappe les plus importantes nuées de vapeur de souffre. L’odeur à ses abords est particulièrement nauséabonde, les émanations de souffre ressemblant à celles d’œufs pourris.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *